Troubles mictionnels de l’homme

Les symptômes du bas appareil urinaire chez l’homme – encore connus sous le terme « prostatisme » – sont extrêmement fréquents, liés à l’augmentation de la taille de la prostate, elle-même liée à l’âge.

La prostate étant située immédiatement sous la vessie, et l’urèthre traversant la prostate, l’émission des urines peut être contrariée par cet obstacle.
Cela donne des symptômes très variés tels qu’une gêne pour uriner (dysurie), un jet faible voire un goutte à goutte, la nécessité de pousser pour uriner, une envie plus fréquente et même des fuites qui peuvent survenir, devoir se lever plusieurs fois par nuit etc…
Si on laisse évoluer cette pathologie bénigne, des complications peuvent survenir : une rétention aiguë d’urine, une vessie de lutte avec des diverticules, des infections urinaires, un retentissement sur les reins avec une possible altération de la fonction rénale. Il est donc nécessaire de dépister et de traiter cette hyperplasie bénigne de la prostate, afin d’améliorer la qualité de la vie et de prévenir les complications.

La prise en charge de ces troubles fait appel en première intention à des médicaments et seulement en cas d’échec ou de complications, à la chirurgie. Celle-ci est proposée soit par les voies naturelles (résection trans uréthrale de la prostate mono ou bipolaire), soit par « voie haute » avec une courte incision abdominale qui permet l’énucléation de l’adénome de la prostate à travers la vessie (adénomectomie par voie haute).


CONTACT


Hôpital du Val-de-Grâce - Service d’urologie - 74 Boulevard de Port-Royal 75005 PARIS - Tél : 01 40 51 43 24 - Fax : 01 40 51 41 54

LIENS UTILES