Cancer du testicule

Le cancer du testicule est une tumeur rare qui touche l’homme jeune. Le pronostic de la maladie est globalement excellent même s’il existe des formes graves.

La cryptorchidie, les antécédents personnel (testicule controlatéral) ou familiaux de cancer du testicule, l’infertilité, sont des facteurs de risque reconnus.

La modification du volume, de l’aspect du scrotum et/ou de son contenu, l’apparition d’une douleur, doivent faire consulter un médecin car constituent parfois un signe d’appel. L’échographie scrotale est l’examen de référence pour initier le diagnostic.

L’ablation de la totalité du testicule est presque toujours nécessaire. Une prothèse testiculaire peut être placée en substitution.

La cryoconservation de sperme au CECOS est réalisée avant la chirurgie et avant une éventuelle chimiothérapie. Elle a pour but de préserver au mieux les capacités de reproduction du patient.

Les marqueurs sériques (HCG, LDH, AFP), le scanner thoraco-abdomino-pelvien complètent le bilan initial de la maladie et permettent d’établir le projet thérapeutique, plan personnalisé de soins.

A l’issue de ce bilan et une fois l’orchidectomie réalisée, plusieurs options thérapeutiques s’offrent au patient. La surveillance active, la radiothérapie, la chimiothérapie ont chacune des indications précises qui dépendent de la nature histologique de la tumeur, du stade de la maladie, des souhaits du patient, de l’existence de métastases…

  >   Cancer de prostate
  >   Cancer du rein
  >   Cancer de vessie
  >   Cancer du testicule


CONTACT


Hôpital du Val-de-Grâce - Service d’urologie - 74 Boulevard de Port-Royal 75005 PARIS - Tél : 01 40 51 43 24 - Fax : 01 40 51 41 54

LIENS UTILES